fbpx

Expérience collaborateur :
Vos collaborateurs
sont vos premiers clients

Prenez soin de vos collaborateurs,
ils prendront soin de vos clients.

Pas besoin de vous dire que les entreprises font face à des mutations les bouleversant comme rarement. Accélérée par la transformation digitale, l’évolution des comportements a inversé les rapports de force, vous faites aujourd’hui face à une concurrence accrue aussi bien au niveau des clients que des salariés. Et dans les deux cas les concernés n’hésitent plus à réclamer plus qu’un produit ou un travail mais une expérience. Il n’est plus possible de donner un ordre et/ou un outil pour que le travail soit bien fait, il faut s’occuper de ceux qui ont à le faire.

D’ailleurs “l’humain” est sur toutes les lèvres, pour tout le monde il serait désormais “au coeur” de l’entreprise.
Et pour répondre à ces défis, vous avez entamé votre transformation, proposé de nouveaux outils, commencé à communiquer sur LinkedIn ou d’autres réseaux peut-être même écrit vos valeurs sur un des murs.

Malgré cela les problèmes demeurent :

 

M

Le personnel n’adopte aucun de vos outils, pire ils freinent face au changement

M

La transmission de l’information est toujours aussi laborieuse

M

Vous peinez à parler et à comprendre les managers

M

Le recrutement et la fidélisation des collaborateurs sont loins d’être assurés...

Ce n’est pas faute d’en avoir conscience et même de faire des efforts, mais l’expérience collaborateur est vaste, donc difficile à appréhender.  
Encore plus quand on est le commanditaire et l’exécutant.

Comment améliorer 
son expérience collaborateur ?

D’abord, voyons de il s’agit…
Elle concerne l’ensemble des interactions que celui-ci vivra avec son travail. Le salarié est le premier utilisateur de l’entreprise et le mieux placé pour en vanter les mérites et servir le client par la grâce de la symétrie des attentions. La relation avec vos clients ne sera jamais meilleure qu’avec vos collaborateurs.
Elle dépend donc en grande partie de votre culture et parce qu’elle touche à différents domaines (mission, management, outils, etc.) il n’en existe pas de définition scolaire.

Contrairement à une idée trop répandue, ce n’est pas une question de babyfoot, Happiness ou bonheur au travail. Il ne s’agit pas de “bien être” mais que le collaborateur soit bien dans son travail.
En résumé de l’humain et de la mission, plutôt que du yoga et des babyfoot.

C’est bien une transformation culturelle et non de génération qui touche toute l’entreprise : managers, salariés, candidats, prestataires…
C’est pourquoi au terme “employé” nous préférons celui de “collaborateur”.

Avec les expériences que nous vivons en tant que consommateur et les applications à notre disposition, le décalage entre le monde pro et perso peut être très important et décevant. Les collaborateurs de tous niveaux cherchent avant tout à être efficace, pouvoir s’exprimer et à progresser.

L’expérience collaborateur
ce n’est pas rendre le travail cool,
c’est rendre le travail simple.

Collaborateur, trice :

{Nom}
Personne qui collabore à une oeuvre commune.
Donc, aussi bien un salarié, un candidat, un ambassadeur, un fournisseur, un free-lance…

Les 4 raisons qui vous empêche d’améliorer votre expérience collaborateur

Bien que les bénéfices d’une telle démarche soient évidents, la plupart des entreprises ne parviennent pas à la mettre en place efficacement. Le plus souvent à cause de ces 4 erreurs :

1. Personne ne prend le projet en charge
Pour beaucoup il ne s’agit que d’une question RH, lesquels n’ont pas voix à la stratégie et doivent se contenter de gérer le réglementaire. Pire, les PME qui n’ont pas de service dédié en interne pense n’avoir personne qui puisse les aider…
Mis à part les stagiaires.

2. Elle est mal perçue 
Le schéma est trop connu : un client c’est un revenu, un salarié c’est un coût…
Pourtant l’efficacité ne se gagne pas qu’en améliorant les moyens de production. L’expérience salarié est le meilleur investissement pour rester compétitif demain.

3. Ce n’est pas mesurable
Autant on peut quantifier une production, un chiffre d’affaires ou un temps de travail, autant la satisfaction et l’engagement sont difficiles à évaluer.
Sauf à avoir une solution qui remonte les différents signaux faibles.

4. Le manque de recul
S’évaluer soi-même c’est compliqué.
Le design de l’expérience collaborateur demande d’interroger sa culture, ses équipes, ses pratiques, etc. Le tout sans tomber dans des biais de confirmation. 

%

seulement des entreprises réussissent leur politique d’expérience salarié

Prenez un avantage sur vos concurrents

Ce que vous gagnez à l’améliorer 

N

Une stratégie claire pour tous

Ce travail donne aux employés un sens de l’objectif autour de la mission, de la vision et des valeurs de l’entreprise. Quels sont nos objectifs collectifs, qu’est-ce qui nous motive à nous lever tous les matins et comment notre stratégie plus large se rattache-t-elle au travail quotidien ?
N

La fidélisation de vos talents

En partageant une vision commune, vous rendez significatifs les efforts de chacun des salariés et leur permettez de progresser au sein du groupe.
Vous proposez d’autres bénéfices qu’un simple salaire que vos concurrents ne pourront pas copier.

N

Des recrutements plus efficace

La question n’est pas d’obtenir plus de CV, mais bien des candidats en adéquation avec vos attentes et vos valeurs. De plus en renforçant vos collaborateurs, ceux-ci deviennent vos meilleurs ambassadeurs et vous donne accès à des profils impossible à atteindre autrement que par cooptation. 

N

La diffusion de vos valeurs

Un bon design de l’expérience collaborateur doit aboutir à la promotion de votre marque employeur. Une stratégie « Employee Advocacy »permet à chacun de vos contenus de pouvoir être relayé auprès de vos clients aussi bien par les nouveaux arrivants que par ceux partis sous d’autres cieux.

N

Plus d'innovation et de performance

Quand quelqu’un est intellectuellement engagé, sa personnalité est activée, non seulement en tant qu’employé, mais aussi en tant qu’être humain qui utilise ses compétences et sa créativité pour résoudre des problèmes et aller plus loin.
N

Un climat favorable

Des équipes qui s’épanouissent, c’est une entreprise qui progresse.
Rien de mieux pour assurer votre croissance que de vous entourer de personnes qui se sentent bien dans leur travail et croient au projet.

Limitez vos pertes

Peut-être pensez-vous que tout cet aspect n’est qu’un gadget, que ce n’est qu’un simple plus pour quelques grandes entreprises et n’a pas d’importance stratégique. Il s’agit pourtant d’un aspect absolument crucial pour votre business et vos résultats.

L’expérience collaborateur peut vous éviter de perdre de l’argent.

En moyenne,
le coût du recrutement et la phase d’intégration représente entre 15% et 25% du salaire annuel brut du candidat

Exemple : les coûts liés à un recrutement

  • Expression du besoin
  • Définition du profil
  • Rédaction de l’offre d’emploi
  • Diffusion (choix des moyens et relance)
  • Analyse et tri des candidatures reçues
  • Vérification de leurs références
  • Réponses et informations aux candidats (retenus ou non)
  • Réalisation de un ou plusieurs entretiens par candidat
  • Annonce au nouveau collaborateur de la bonne nouvelle.
  • Intégration du nouveau collaborateur
  • Mise à disposition du matériel

(Ne sont pas pris en compte : cabinet de recrutement, travail sur la réputation, formation éventuelle, etc.)

 

1/3 des CDI sont rompus au cour de la première année.

Source Le Monde

Miser sur l’expérience collaborateur ne fait pas que vous simplement un recruteur crédible.
Cela vous permet d’accéder à des profils plus qualifiés qui seront en adéquation avec votre culture et vos attentes
et ainsi de limiter les risques d’erreur de casting qui coûtent si cher.

Vous faites de vos équipes des acteurs majeurs de l’organisation, vous libérez l’initiative et gagnez en efficacité.

Comment rendre vos équipes
performantes et épanouies ?
(sans babyfoot)

Kudify vous accompagne ne tant que tiers de confiance avec une approche objective de l’existant, des attentes de vos collaborateurs et vous aide à designer l’ensemble.

Quelques exemples :

Audit de l'existant

Nous vous aidons à suivre l’efficacité de vos mesures individuelles et collectives.

Designer l'expérience

Ensemble, nous créons les interactions qui fidélisent et rendent plus efficaces.

Onboarding / Offboarding

Apprendre à gérer au mieux l’intégration des nouveaux, mais aussi les départs.

Choix des outils et solutions

Comment faire pour que vos équipes adoptent vos outils et processus ?

Parcours utilisateurs

Atelier visant à définir les moments importants du parcours collaborateur.

Marque employeur

Création de l’éditorial et politique de diffusion de vos contenus.

Our Strong Points

Etiam dapibus ipsum at tellus molestie, at blandit metus blandit. Proin dolor neque, luctus quis quam nec, feugiat placerat ante. Sed aliquet iaculis justo in vestibulum. Vestibulum ullamcorper posuere fringilla. Donec ipsum pellentesque convallis tristique quis.

  • Data Analysis
  • Business Consultation
  • Off Page SEO
  • On Page SEO

Foire Aux Questions

On vient de refaire la salle de pause

Et vous avez raison, mais c’est du plus. L’expérience collaborateur doit aussi et plutôt se concentrer sur les missions de chacun et comment les remplir (outils, méthode, management…).

Alors, je dois rendre mes collaborateurs heureux ?

Vous ne pouvez pas. Le bonheur ne s’impose pas et ne peut pas être à la charge d’une personne de votre entreprise. L’idée est plutôt de permettre l’épanouissement. Vos collaborateurs seront peut-être plus heureux mais ce sera une conséquence.

J’y crois mais pas les autres. Comment je convaincs mon entreprise que c’est utile ?

C’est vrai que beaucoup pense que c’est une mode, qu’il y a plus urgent ou que c’est la responsabilité de l’autre. Vous savez que ce n’est pas vrai et que c’est important. Le changement démarre par vous, contactez-nous pour que l’on vous aide à sensibiliser autour de ces questions.

Il y a un rapport avec le « digital » ?

Le numérique a apporté de nouveaux usages mais aussi de nouvelles attentes. Quand on utilise dans notre quotidien des applications ou outils efficaces, on a du mal à comprendre qu’on ne vive pas la même chose au travail. La question de la technologie et la place qui lui est laissé est donc prépondérante, notamment par rapport au droit à la déconnexion .

Donc, c’est essentiellement matériel ?

Surtout pas. Si la dimension physique a effectivement sa place, elle n’est qu’une des composantes. Les questions portent autant sur vos usages, normes, relations, etc. En gros ce que vivent les collaborateurs à tout moment.

Envie d'avancer sur le sujet ?

Nous avons les méthodes et l’expérience pour vous aider.

Gardez le contact